Le Silver Tabby


tous les droits sont réservés

Au début…

Notre premier Silver, un chat spécial calme et un bon compagnon.

Grouby 19.03.1992 - 17.01.2001

Mieux connu sous le nom de "ByBY", il a été le premier argent qui m'a été donné par son éleveur Pascal le roux. Il a été l'Amour de ma Vie pendant tant d'années, et ça été toujours été difficile sans lui. Il a été vraiment légendaire.

La cohabitation du Silver Tabby

L'harmonie maître et chat

Des coups de folie, des calmes plats... Le chat est un phénomène.

Capable d'une débauche d'énergie inimaginable, c'est un paresseux qui revendique haut et fort sa paresse !

Un chat qui joue donne une bonne idée de son caractère fantasque, et de la folie la plus débridée. D'un chat qui dort émane une extraordinaire impression de bien-être, de bonheur et d'abandon. En fait, tout lui est permis !

Actif, il peut faire des bonds prodigieux, partir dans une course endiablée (jamais bien longue, car son rythme cardiaque ne le lui permet pas), opérer des voltes aussi soudaines que comiques, s'arrêter brutalement pattes pliées comme des ressorts prêts à se détendre, queue fouettant l'air, les yeux exorbités, et repartir de plus belle, sautant contre un mur, par-dessus une chaise, évitant les obstacles, se glissant sous une commode, pour s'affaler de tout son long sur le flanc, les pattes détendues, le regard innocent et d'un calme olympien, comme si de rien n'était !

Le répit de courte durée, et bien vite le voilà passionné par une ombre, un jeu de lumière, un bout de papier ou vos lacets... L'animal semble une pelote de nerfs, et témoigne d’une énergie que rien ne saurait apaiser. Puis subitement, le jeu ralentit.

La course s'arrête, le corps se replie, queue bat plus doucement. Couché sur une quelconque position stratégique et dominante, le diable rentre dans sa boîte, mais les oreilles dressées et les yeux captivés dénotent un reste d'intérêt pour l'univers. Une patte pend nonchalamment dans le vide, la langue lèche quelques poils, les yeux clignent et se ferment, la respiration devient plus calme. Le corps se love, se tasse, la tête vient s'installer sur une patte, la queue s'enroule autour d’une cuisse. Seule une oreille bouge, puis s’immobilise. Une paix totale sourd de cette boule de poil inerte, perdue dans le plus profond des sommeils.